Autriche 2

Autriche, les montagnes…a pied!!

Ceci grace a Phillip, notre warmshower de Innsbruck. Des la premiere minute le courant passe…. la trentaine, meteorologiste, naturel, c´est lui aussi un cyclo au long cours. Il a voyage en Amerique Latine pendant 6 mois pour rejoindre la Patagonie.

Le premier soir on est convie a un barbec sur le bord de la riviere Inn, saucisses grillees et banane fondue au chocolat avec ses amis. Bonne ambiance, franche rigolade. Pour continuer sur cette belle lancee il nous propose un rando pour le lendemain (depart a pied de son appartement, he oui il est a 10 min du centre ville et au pied de la plus haute montagne de la chaine).

Le lendemain matin un argentin a velo arrive juste a temps pour cette excursion. 8h de marche nous attendent mais ce n´est que du bonheur, on court comme des chamois, ravis de retrouver la sensation de crapahuter dans la montagne. On decouvre avec Hernian (l´argentin) la pause « Mate » (le the d´amerique du sud) et avec Philipe la tradition du p´tit coup de rouge au sommet (2559m soit plus de 2000m de deniveles positif).

Ce sommet restera inscrit dans nos cuisses durant une semaine. Mike n´est pas capable d´aligner 2 pas a la suite le surlendemain. Les 3 jours que l´on va partager avec ces 2 larrons seront sous le signe de l´echange, repos, gastronomie multiculturelle, baignade, musique, voyage. Entre Anglais, Francais, Espagnol il y a un p´tit air d´auberge espagnol.

L´autriche…les montagnes… a velo.

 

Pour passer en Suisse il nous faut gravir un col. Les choix sont multiples et varies mais se restreignent grandement avec la meteo plus qu´humide du moment. Apres une journee sous la tente on arrive quand meme a passer un col entre les gouttes, dans le brouillard et le vent. Parait il qu´il y a des 3000 avec de magnifiques glacier autour …mais on ne peut pas vous en dire plus. Le col conquit ce n´est plus qu´une descente qui nous amenera jusqu´au Lichtenstein.

De maniere generale les vallees a l´ouest d´Innsbruck sont ultratouristiques avec des stations de ski a gogos et on ne retrouve pas le Tyrol traditionnel (les gens sont par la meme beaucoup moins acceuillants et nous retournons a la vie sauvage).

345km et 19h30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *