Autriche

Les premieres impressions de l Autriche

– Des pistes cyclables partout, c est le pied!!

– Enfin des croissants… apres 8 mois!

– Mais c est 2 euros le croissant… gloups le niveau de vie est largement au dessus de nos standards habituels et probablement meme de la France!

– On pensait qu ils parlaient Allemand, en fait non pour nous c est du chinois (nombreux dialectes que les jeunes utilisent pour etre au top de la mode!).

– Des chauffeurs et des pietons civilises! Feux rouges, oranges, verts, on respecte tout ici.

– Des distributeurs de journaux qui fonctionnent sur l honnetete des gens. On prend un canard et on depose un euros dans une tire lire en plastique (elle ne tiendrait pas 10 minutes en France!).

– Des villas bien entretenues et des jardins tailles au ciseaux.

– Des bonnes bieres, enfin!

Notre premiere nuit en terre Autrichienne.


Alors qu on hesite a demander l hospitalite car cette fois ci on passe plus pour des clodos que pour des gens riches, le terrain nous force la main (pas un metre de plat sauf dans les jardins). On ne le regrettera pas. On se retrouve a faire griller des saucisses autour d un feu, entoures de bambins. On passera la soiree a discuter avec cette mere de famille, educatrice et fan de montagnes. Elle est passionnante, dynamique, organise des camps pour les enfants a la decouverte de la foret et des chamallow grilles. Elle eleve une petite fille d alcoolique en plus de ses enfants, ca n a pas l air facile mais on est impressione par la joie de tout ce petit monde. Mike s essaiera au monocycle du fiston, mais c est peu concluant, il semble plus a l aise avec plus de roues!!

Graz, la ville Autrichienne du velo.

Grace a nos amis Canadien Alec et Catlin, avec qui ont avait roule en Croatie cette hiver, on se retrouve dans un appartement (amis d amis d amis d amis d amis….) de logement etudiant. Une chambre pour nous tout seul, acces cuisine, salon, salle de bains, le tout grand luxe… On redecouvre l usage des stores, des plaques electriques, du frigo… et de la tele pour le tour de france (les jours de pluie). Nous restons quelques jours ici, en attente de nos nouveaux freins gracieusement envoye par Nazca.

Graz est une petite ville de 400.000 habitants ou il y a plus de velos que de voitures, on en voit partout. La vieille ville est tres sympa, pas trop touristique et il fait bon de s y ballader. On profite aussi de cette petite pause pour visiter les chateaux des environs avec nos velos (sans bagages, on a l impression de voler!) et randonner un peu.

On passe aussi quelques soirees avec les etudiants, match de foot autour d une biere et tournoi de ping pong, chansons et guitare…

Anecdotes a la sauce autrichienne

– Comment offrir un bouquet de fleurs a sa dulcine ? (Amandine attend toujours 😉 Meme concept que pour les journaux. Au bord d´une route, un champ ou plein de fleurs de toutes sortes sont plantes. A l´entree, une boite et les tarifs pour chaque type de fleurs sont affiches. Il suffit de cueillir et de laisser sa piece.

– La fete des fous: toutes les nuits du 30 avril au 1er mai tout est permis. Autant dire que d´apres les locaux c´est un joyeux bordel (papier toilette mis sur les voitures, nom des couples desirant rester secret ecrit sur les routes par les amis, farces et compagnies…)

– Le fast food « wurst »: des saucisses trop grandes pour rentrer dans les petits pains avec une tonne de moutarde ou sauce sucree. Tout le monde mange debout accoude a la baraque! Bon appetit!

Des lettres et des chiffres tracees a la craie au dessus des portes de toutes les maisons : « 20 G+M+B 11 » … c´est du code ?? Non, seulement les enfants de choeur qui passent au moment de l´epiphanie, chantent une chanson et demandent des sous pour la cagnotte de l´eglise, puis inscrivent cette mysterieuse sentence (20 et 11 comme l´annee 2011 et Gaspard, Melchior et Balthazar comme le nom des 3 rois Mages!!).

Les autrichiens qui ont croises notre route:

De maniere generale on essuie un peu plus de refus mais on persevere… et ca en vaut la chandelle. La aussi, l´accueil des gens est tres variable selon les regions, parfois une montagne separe des mentalites bien differentes. Au debut, les gens restaient a l´ecart. On campait dans leur jardin mais sans avoir de contact avec eux (forcement, ca perd un peu de l´interet ;-). Puis, le col franchit, c´est l´oppose. Douche proposee tous les jours (YES!), the, cafe, petit dej, liqueur de fruits, des eclats de rire, des histoires, des echanges….Bref une tonne de souvenirs!

Parfois la renconter est bien hasardeuse! Lorsqu´on croise une jeune cycliste de notre age, qui marche a cote de son velo, sur la piste cyclable. Lorsqu´on lui demande si elle a besoin d´aide quand on appercoit son pneu a plat. Lorsqu´on echoue 2 fois a essayer de coller une rustine. Lorsqu´entre 2 fous rires elle nous propose de camper chez elle, a 40km de la. Lorsque sa mere qui a mange un clown nous accueille. Lorsqu´on apprend qu´Anita a voyage au Nepal et a traverse les Alpes a velo. Lorsqu´on soudoit le pere ingenieur mecaniciens sur le Paris Dakar pour qu´il nous installe un petit moteur electrique sur nos velos (ici le velo electrique fait fureur, fous rires la 1ere fois qu´on a vu un papi nous doubler a l´aise, sans une goutte de sueur…on a quand meme mis 5 minutes de poursuite a comprendre!!). Lorsqu´on deguste le 1er bon vin blanc depuis longtemps. Lorsqu´on passe une soiree, nuit, matinee extra au milieu de cette famille.

3 réflexions au sujet de « Autriche »

  1. Salut à vous deux.
    Je vous le dirais bien en d’autres langues mais j’ai peur d’être ridicule face à des gens comme vous qui avez dépassé nombre de frontières à commencer par celle qui permet d’aller vers l’autre.
    Votre blog aura permis de mesurer combien finalement l’autre est riche et peut donner…
    Un grand chapeau pour votre témoignage d »‘humanitude » et de performances pendant tous ces mois.
    Merci pour vos clichés qui invitent à bouger, d’autant que le ciel bleu par chez nous, en cette période de vacances, reste bien timide. Les degrés n’osent pas non plus s’affirmer!
    A bientôt.

  2. franchement ca m’a tout l’air d’etre une fin de sejour OPTIMALE, quoique, il faut encore que vous soyez 4 pour que ca le soit, qu’est ce que vous feriez sans coco et moi pour vous apporter du saucisson et du fromage ? hein?
    c’est dans 1 mois que les condition optimales seront réunis; fromage + saucisson + soleil + freres = ralentissement intensif de la vitesse de croisière + bronzage industriel magnifique ( non non je ne pense pas a mike sur le monocylce).
    a ce propos, on peut voir qu’amandine a bronzer (enfin a ce qu’il semblerais), c’est un fait exceptionnel! je suppose que c’est donc a cette occasion que vous buvez de la biere a graz!
    bref de belle photos comme d’habitude , continuez comme ca, « mais pas si vite! »

  3. toujours et encore félicitations. Ca doit faire drole le retour dans la civilisation – ou plutot dans la société de consommation- au choix.
    On va essayer de pédaler un petit peu du côté des Vosges histoire de vérifier que la pluie mouille autant que par chez nous.
    A bientôt pour la suite de vos aventures

    René

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *